"L'activité d'autopartage est définie par la mise en commun, au profit d'utilisateurs abonnés, d'une flotte de véhicules de transports terrestres à moteur. Chaque abonné peut accéder à un véhicule sans conducteur, pour le trajet de son choix et pour une durée limitée." (article 19 du projet de loi Grenelle 2)

Une erreur est survenue dans ce gadget

28 mai 2009

Allègre, le réchauffement climatique et la bagnole

Elle court, elle court, la rumeur du retour du Mammouth à l"ouverture" au sein d'un 15 du coq remanié par le président Sarkozy, au nez et à la barbe du sélectionneur Fillon. Si nous pensons (et espèrons) que cette information ne restera que rumeur, et que le négationiste retournera à ses lectures (il s'est endormi à la 1ère page du rapport du GIEC) , c'est une occasion rêvé de revenir sur le thème de "la voiture et l'environnement".

La rubrique La Chaine Energie du site l'expension.com dont nous avon déjà relaté la pertinence des exposés, publie un article intéressant et synthétique sur la question.

Au sein de La Voiture Autrement, nous pensons que l'actualité, les médias et les politiques focalisent beaucoup trop sur le seul pilier "environnement" du développement durable qui en comporte pourtant deux autres : "économique" et "social". Si la thèse d'Allègre se révelait vraie, et si une nouvelle énergie, totalement verte, tombait du ciel par miracle, nous n'en aurions pas pour autant terminé avec la voiture consommatrice d'espace (au détriment d'espaces verts ou de pistes cyclables), bruyante, insécure et coûteuse (possession, usage, temps perdu dans les embouteillages) !
Bref, la voiture électrique ne nous sauvera pas, hélas. Les chercheurs européens sont unanimes (à un Mammouth près) : les seuls avancées technologiques ne permettront de répondre, dans le meilleur des cas, qu'à 50% des objectifs de réduction des gaz à effet de serre sur le continent (- 20 % en 2020). Il faut donc inciter, sensibiliser, offrir des alternatives, investir. Dommage, le plan de relance français met en avant la voiture et la route... Quel anachronisme !

25 mai 2009

Autolib Paris : La Voiture Autrement et Les Verts montent au créneau








A l'occasion d'une interview publiée dans le quotidien gratuit 20 Minutes, l'association La Voiture Autrement a réaffirmé le fort potentiel de développement de l'autopartage et son opposition au projet Autolib Paris, couteux et non respectueux de l'environnement.


Quelques jours plus tard, le groupe des Verts au Conseil de Paris reprenaient les même arguments et proposaient à Bertrand Delanöe un développement massif de l'autopartage en Ile-de-France, en s'appuyant sur les entreprises déjà en place (Mobizen, Okigoo, Caisse commune, Carbox). Mais ce dernier ne semble pas les entendre. Le contribuable parisien pourrait payer très cher cette guerre politique...


Lien vers l'article de 20 Minutes
Lien vers la proposition des Verts de Paris
Lien vers l'argumentaire de La Voiture Autrement contre Autolib Paris

Location privée et copropriété : deux autres manières d'utiliser la voiture autrement

Autopartage, covoiturage, location classique, taxis... Le but affiché par ces services complémentaires est un report modal de la voiture particulière vers les modes alternatifs plus écologiques et plus économiques (vélo, marche, transports publics,...).
En mettant à disposition "une voiture juste quand il faut",
ces systèmes encouragent la dépossession de la voiture et l'usage abusif qui va avec.

Mais d'autres idées peuvent être déployées pour atteindre cet objectif.
- Le site internet
Zilok permet à des particuliers de louer tout objet utilisé : perceuse, skis, console de jeux et.. voiture ! Plus de 3000 véhicules sont prêts à être loués !
- La société
Autocopro propose elle de trouver des copropriétaires et d'assurer l'achat et la gestion de véhicules (entretien, parking, réservation,...)

Location privée et copropriété, deux nouvelles formes d'économie de fonctionalité qui favorisent un usage rationnel de la voiture !
Une erreur est survenue dans ce gadget